Manute Bol : Mort d’un géant au grand coeur

Manute Bol et Muggsy Bogues

Manute Bol et Muggsy Bogues

Hospitalisé il y a un mois, Manute Bol est décédé aujourd’hui à l’âge de 47 ans. Victime d’une insuffisance rénale et du Syndrome de Stevens-Johnson (maladie de la peau), son état s’était aggravé lors de son retour récent au Soudan en pleine période d’élection.

Pour beaucoup de fans de Basket-Ball et de NBA plus particulièrement, Manute Bol était juste un grand coton tige de 2m32, à la technique limitée mais aux contres ravageurs. Il occupe d’ailleurs le 3e rang des meilleurs contreurs de l’histoire de la NBA derrière Hakeem Olajuwon et Dikembe Mutombo.

Bol arrive en NBA en 1985. Il y joue pendant 10 ans, portant le maillot de quatre équipes différentes, parmi lesquelles les Philadelphia 76ers et les Golden State Warriors. Lors de son passage aux Washington Bullets, il a pour coéquipier Tyrone Bogues, plus petit joueur de la ligue (1m59).

Mais ceux qui se sont intéressés un peu plus à l’homme, savent ce que Manute a accompli au début des années 90, et ce jusqu’à aujourd’hui, pour mettre en lumière les atrocités qui sévissaient au Soudan, son pays natal, sous le régime Islamiste intégriste, source de nombreuses guerres civiles et ethniques. C’est grâce à lui que les médias se sont intéressés aux génocides des populations soudanaises, et plus globalement africaines.

Manute au Soudan

Manute au Soudan

Il est à l’origine du projet NBA Care qui aujourd’hui acte un peu partout dans les pays sous développés. Car depuis 1993, la fondation NBA Care développe des fonds dédiés à la mise en place d’infrastructures partout dans le monde : construire des complexes médicaux, sportifs et urbains est le principal objectif de cette fondation. Hakeem Olajuwon et Manute Bol ont été les premiers ambassadeurs de la misère africaine en NBA, suivis très rapidement par Dikembe Mutombo.

Manute Bol a beaucoup marqué ses partenaires et même tous les gens qu’il a approché outre Atlantique. Tous soulignent son dévouement pour son continent, sa sagesse, sa foi et ses qualités humaines. Mais plus que de grandes paroles, voici un petit reportage que nous ont concoctés la NBA au début des années 2000…

Documentaire en 3 parties

Manute Bol restera à jamais comme l’un des sportifs les plus dévoués à la cause de leur pays… RIP Manute !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.