Lizz Wright – Fellowship : nouvel album

Lizz Wright - Fellowship [2010]

Lizz Wright – Fellowship

Décidément, la garde-robe de Lizz Wright ne ressemble pas à celle de Beyoncé. Sur son précédent disque, The Orchard, elle se présentait en robe de vestale africaine au milieu d’un parterre de lierre sauvage. Sur celui-ci, elle opte pour une toilette à dos nu complètement désuète dont elle soulève les plis fleuris au bord d’une route de campagne, comme si elle partait danser le jitterburg à la kermesse paroissiale (comme si elle courait faire pipi dans le premier fossé, penseront les plus espiègles).

 

Pourtant, malgré les apparences, cette chanteuse trentenaire n’a rien de démodé. Au contraire. Remonter en sa compagnie le cours du grand fleuve musical afroaméricain jusqu’à sa source, le gospel, revient même à faire un grand pas (spirituel) en avant. Prodige qui tient d’abord à son histoire personnelle mais aussi à sa versatilité. Fille de pasteur pentecôtiste d’une petite ville de Géorgie, elle s’immerge dans le répertoire traditionnel avec autant d’aisance, d’abandon et de ferveur que certaines grandes aînées comme Mahalia Jackson ou Aretha Franklin

Ici, elle sublime un Amazing Grace vieux de deux siècles et égrène tout un chapelet de spirituals dans un medley extatique comme à l’office du dimanche. Orthodoxie qui ne la prive pas d’exceller dans des oeuvres plus contemporaines, comme cette composition originale écrite pour elle par Me’shell Ndegeocello (Fellowship), qui donne à l’album ce titre « pastoral de “communion ».

Sur un autre signé par la Béninoise Angélique Kidjo, elle y affiche l’incroyable agilité de l’oiseau, propre au chant africain. Quant à savoir ce qu’il faut penser de ses reprises du Presence of the Lord d’Eric Clapton ou du In from the Storm de Jimi Hendrix, sa sincérité et sa profondeur effacent en nous jusqu’au souvenir d’avoir pu les entendre auparavant. C’est dire…

Avec cet album, Lizz Wright entre dans une autre dimension, avec une voix au bouleversant vibrato, l’une des plus belles de notre temps, qui élève l’âme en vous mettant à genoux. Alléluia !!

Lizz Wright – Fellowship [2010] (Universal Music)

  • 01. Fellowship
  • 02. (I’ve got to use my) Imagination
  • 03. I remember, I believe
  • 04. God Specializes
  • 05. Gospel Medley
  • 06. Sweeping through the city
  • 07. All the seeds
  • 08. Presence of the lord
  • 09. In from the storm
  • 10. Feed the light
  • 12. Amazing Grace
  • 11. Oya

Liens relatifs :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.