Archives par mot-clé : Safari

CSS : @font-face se généralise

font-face

font-face

Il est de notoriété publique que l’usage des fontes sur le Web est limité à une poignée de fontes non pas standardisées, mais suffisamment répandues pour pouvoir être utilisées sans trop de risques. Et cela pour une raison très simple : la police de caractères que l’on souhaite utiliser doit être présente sur le système de l’utilisateur pour être utilisée par le navigateur.

CSS 2 (publié en 1998) comprenait un mécanisme qui autorisait les auteurs de pages web à proposer une police au téléchargement, police qui serait ensuite utilisée dans la page. Il s’agit de la règle @font-face, mais à l’époque, celle-ci avait été peu implémentée par les navigateurs, ou alors partiellement.

Depuis pas mal de mois (années?) maintenant, les webdesigners prennent un malin plaisir à utiliser ce formidable outil pour personnaliser leurs interfaces, quitte à violer quelques droits d’auteurs au passage… Le nombre de sites utilisant @font-face a augmenté de 8500% entre 2010 et 2011…

Mais que fait HADOPI ? (lol)

Continuer la lecture

HTML 5, CSS 3 : les standards du web contre Flash ?

HTML5

HTML5

La notion de standards du web est en perpétuelle évolution. Lorsqu’Apple a sorti, certes de manière assez opportuniste, une page de démonstrations technologiques vantant les mérites de HTML5 et des CSS3, plusieurs blogueurs et défenseurs de navigateurs concurrents se sont émus de l’impossibilité de lancer ces démonstrations sur des navigateurs concurrents. Le problème réside dans l’absence de finalisation de ces standards. Apple a envoyé un message confus, faisant croire que Safari était un navigateur plus respectueux des standards du web que ses concurrents. En fait, la plupart de ces démonstrations n’auraient même pas pu se lancer sur un navigateur concurrent.

Le risque est alors le suivant : va-t-on se retrouver avec une situation similaire à la guerre Netscape/Internet Explorer, alors que les standards du web sont justement censés uniformiser le rendu des pages web entre les navigateurs ? Le risque existe, notamment en raison de l’usage que des sociétés comme Apple font de ces standards. On a compris que le but d’Apple est de tuer Flash, et de prouver son obsolescence alors que l’on peut aujourd’hui réaliser des pages web complexes, visuellement très riches, sans avoir recours à des technologies comme Silverlight ou Flash. Néanmoins, à trop vouloir mettre en avant des standards qui ne sont pas finalisés, et sur lesquels les différents acteurs ne sont pas sur la même longueur d’onde, on risque effectivement de se retrouver avec des sites utilisant des codecs différents pour leurs vidéos, ou ayant recours à des propriétés incompatibles avec certains navigateurs web.

Continuer la lecture